Le Département agit pour la sécurité routière

Le Département poursuit ses efforts, année après année, pour améliorer la sécurité des usagers de la route.

ACTIONS MISES EN PLACE

  • Projets de réalisation de nouvelles opérations structurantes d’aménagement des routes départementales : RD 704 au Vigen, aménagement routier à l’Est de Limoges, liaison Saint- Yrieix/A20, déviation de la RD 20 à Aixe-sur-Vienne.
  • Programme particulier d’opérations de moindre importance mais néanmoins significatives, répondant à des problématiques de sécurité
  • Entretien périodique et le maintien en état du réseau : amélioration de l’adhérence des revêtements ; renouvellement des marquages au sol, de la signalisation, pose de glissières de sécurité ; sécurisation des carrefours, dégagement de visibilité, aménagement d’accotements, assainissement des chaussées...
  • Partenariat étroit avec les services de l’État : suivi et analyse de l’accidentalité en partenariat avec la Direction départementale des territoires et les forces de l’ordre.
  • Subventions aux communes pour leurs projets d’aménagement de sécurité, notamment en traverse d’agglomération, dont bon nombre sont étudiés par l’agence technique départementale.
  • Actions de sensibilisation des usagers : radars pédagogiques, campagne d’affichage

STATISTIQUES

En 2017, il a été observé une forte augmentation des accidents mortels avec une hausse du nombre de tués de 53.8 % (7 tués de plus qu’en 2016 soit 20 tués en 2017) sur l’ensemble des routes de la Haute-Vienne (routes nationales, routes départementales et voies communales confondues).
Au total, 399 accidents corporels ont été comptabilisés, ce qui correspond à une diminution de 5 %.
Le bilan des victimes est en légère hausse avec un nombre de blessés qui croit de 0.2 % (avec une baisse de 6 % des blessés hospitalisés et une hausse de 2.8 % des blessés légers).
Au total, on dénombre 505 blessés dont 141 blessés hospitalisés.

Il ressort que pour l’année 2017, 29.8 % des accidents corporels et    55 % des accidents mortels se produisent sur routes départementales. Le nombre d’accidents corporels avait sensiblement diminué durant la dernière décennie sur le réseau départemental mais à l’image de ce qui se passe au niveau national, on assiste depuis quelques années à une dégradation des conditions de sécurité. Les causes principales demeurent les comportements des conducteurs : alcool, stupéfiants, vitesse, téléphone au volant, inexpérience des jeunes conducteurs.