Zoom sur l'éclairage des aires de covoiturage par énergie solaire

Le schéma des aires de covoiturage validé par la Commission permanente du 16 avril 2012 et actualisé par l’Assemblée départementale le 08 février 2018, s’est traduit à ce jour par la réalisation de treize aires en « site propre » et de six aires sur des espaces communaux.

Suite à sa validation lors de la séance de l’Assemblée départementale du 20 octobre 2015, l’expérimentation d’un éclairage solaire sur l’aire de covoiturage d’Anglard située sur la Commune de Couzeix a été mise en œuvre à l’entrée de l’hiver 2015. Le principe est de récupérer l’énergie par un procédé de panneaux photovoltaïques installés directement sur le support d’éclairage.

Il est ressorti de cette expérience que le dispositif mis en place a parfaitement fonctionné durant la période hivernale et a permis de valider le nombre nécessaire de lampadaires pour répondre aux objectifs fixés qui sont :

  • l’amélioration de la sûreté des sites notamment ceux qui sont isolés, pour lutter contre les actes de malveillance visant soit les personnes, soit le véhicules ;
  • l’amélioration du confort de stationnement en période nocturne ;
  • la mise en évidence de l’aire de covoiturage afin de la rendre plus attractive et encourager son usage.

Ainsi, cette expérimentation a été étendue en fin d’année 2017 à l’ensemble des aires de covoiturages situées en site propre et se poursuivra sur les futurs projets, les aires positionnées sur des espaces communaux bénéficiant généralement d’un éclairage par le biais du réseau public communal.

Trois lampadaires, en règle générale, sont nécessaires pour équiper une aire ce qui représentent un coût d’environ 9 600 € TTC.