L'année 2017

La loi pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées du 11 février 2005 a posé le principe d’un nouveau droit majeur pour la personne handicapée : le « droit à compensation » de son handicap, quels que soient l’origine et la nature de ses déficiences, son âge ou son mode de vie.

Il s’agit de favoriser l’expression du projet de vie de chaque personne handicapée et de permettre sa réalisation, que ce soit dans l’organisation d’une vie autonome ou dans la mise en œuvre d’un accueil ou d’une prise en charge adaptés à ses besoins par une structure spécialisée. Le nouveau schéma de l’autonomie en a fait une de ses priorités.

  • 2017 en chiffres

  • 2017 en actions

2017 en chiffres

66,2 M € c’est le montant des dépenses consacrées aux personnes handicapée.

Evolution du budget consacré à la politique du handicap

2011

2012 (*)

2013

2014

2015

2016

2017

Dépenses en €

57 625 835

61 545 812

62 711 579

62 832 886

63 144 788

65 581 184

66 214 753

Recettes en €
(y compris CNSA)

10 785 226

13 208 802

12 645 837

11 655 343

11 743 953

12 409 878

12 949 178

 (*) à compter de 2012, transfert vers le handicap du paiement des frais d’hébergement de personnes âgées ayant conservé le statut de personnes handicapées.

  • pour le maintien à domicile

Au 31 décembre 2017, 399 personnes handicapées bénéficient de l’allocation compensatrice dont 145 de plus de 60 ans pour une dépense annuelle de 2 767 633 €.

1 517 personnes handicapées (dont 151 enfants) bénéficient de la prestation de compensation du handicap (PCH) pour un coût global de dépenses de 12,2 M € dont 93 % liées à des aides humaines.

3 399 565 € financent 15 services d’accompagnement en milieu ordinaire (SAVS, SAPHAD, SAMSAH) pour une capacité de 549 suivis.

  • pour l’hébergement

1 110 personnes bénéficient d’une prise en charge au titre de l’aide sociale pour une dépense annuelle de 47 M €.

801 places d’hébergement et 3 sections d’animation pour 25 places.

650,42 ETP permanents et 76,26 ETP non permanents en établissements et services pour personnes handicapées.

2017 en actions

Le dossier de réorganisation de l’offre d’accueil à l’APSAH a abouti avec la transformation de
8 places de foyer d’hébergement à destination de travailleurs d’ESAT en 8 places de foyer de vie à destination de retraités d’ESAT. 8 places de foyer de vie externat ont été créées. Elles proposent de l’accueil de jour à des personnes retraitées vivant à domicile.

Un dispositif d’autonomisation de 5 appartements par extension des places de foyer de vie René BOUSSOUTROT (APF) a été autorisé en juin. La réalisation du projet est reportée à 2018.