Les collèges

Au-delà de ses compétences obligatoires, et parce que la réussite scolaire est essentielle pour l’avenir des jeunes, le Département a choisi d’accompagner les collégiens dans leur scolarité en soutenant des projets et partenariats éducatifs, ainsi que les familles des élèves les plus en difficulté.

2015 en chiffres

La Haute-Vienne compte 34 collèges publics qui accueillent environ 14 200 collégiens, dont 10 700 demi-pensionnaires et 70 internes, et 4 établissements privés. Parmi les établissements publics :

  • 28 n’accueillent que des collégiens ;
  • 19 sont situés hors de l’Agglomération ;
  • 5 collèges disposent d'un internat ;
  • 7 établissements possèdent une SEGPA (Section d’enseignement général et professionnel adapté) accueillant un peu plus de 420 élèves.

Assurer le fonctionnement des collèges

Afin de financer leurs dépenses d’équipements et de fonctionnement, les établissements perçoivent une dotation de fonctionnement versée par la collectivité. En 2015, elle s’est élevée à 4,5 M€ dont 3,75 M€ pour les collèges publics (+ 1,9 % par rapport à la dotation 2014) et 750 000 € pour les collèges privés (+ 1,9 % par rapport à la dotation 2014).
Par ailleurs, il existe des crédits complémentaires (285 000 € en 2015) destinés à assurer des interventions courantes dans les bâtiments et les demi-pensions, entretenir les logements de fonction, acheter du petit matériel, payer la part départementale sur les contrats aidés, financer les analyses alimentaires, etc.
Enfin, le Département finance l’achat d’équipements non pédagogiques (343 000 € en 2015) visant à améliorer le fonctionnement quotidien. Les biens achetés (essentiellement le mobilier scolaire de classe et de bureau, le matériel technique d’entretien des bâtiments et des espaces extérieurs et le matériel de cuisine) demeurent ainsi la propriété du Conseil départemental qui les met à disposition des établissements.

En savoir plus sur la gestion des collèges

Assurer la gestion des agents techniques

Recrutés, formés et rémunérés par le Conseil départemental, les agents techniques d’entretien, de maintenance et de restauration des collèges représentent 310,5 emplois budgétaires, dont 13 dans les cinq équipes mobiles et 3 cuisiniers titulaires remplaçants.
A noter que le Département accompagne la création d’emplois d’avenir dans le cadre de son soutien au programme national en faveur de l’insertion professionnelle des jeunes. Ainsi, 12 personnes de moins de 25 ans, peu ou pas qualifiées, ont été recrutées entre 2013 et 2015 sur des fonctions d’agents techniques de collège.
Par ailleurs, le Conseil départemental assure une partie de la rémunération (environ 65 000 € par an) de 18 contrats aidés sur des fonctions d’agent technique.

Assurer la restauration scolaire

L’Assemblée départementale souhaite que la restauration scolaire s’affirme comme un facteur de santé et d’équité sociale. C’est pourquoi, dans la mesure où il lui appartient de fixer chaque année les tarifs de restauration dans les établissements dont elle a la charge, elle a souhaité :

  • la mise en place progressive d’une tarification unique pour tous les collégiens fréquentant une demi-pension sous gestion départementale. Cette tarification unique est effective depuis le 1er janvier 2014 ;
  • la mise en place de tarifs sociaux pour aider les familles en difficulté et favoriser l’accès et l’assiduité à la demi-pension depuis la rentrée 2012.

En savoir plus sur la restauration scolaire

Zoom sur l’approvisionnement des demi-pensions en circuits courts de proximité

Au-delà de l’éducation au goût, l’approvisionnement des demi-pensions des collèges en produits locaux achetés en circuit de proximité répond à de multiples enjeux comme le développement durable, la santé publique ou encore le soutien aux agriculteurs.
Ainsi, en partenariat avec la Chambre départementale d’agriculture, une phase de test a permis de lancer une dynamique, de sensibiliser les acteurs, d’appréhender les besoins et les volumes de produits consommés dans les demi-pensions, mais aussi de mieux cerner les contraintes et les attentes de producteurs locaux et des responsables des restaurants scolaires.
Dans ce cadre, et afin de passer à un seuil d’approvisionnement significatif et durable, l’Assemblée départementale a souhaité adhérer au dispositif AGRILOCAL (cf zoom sur la plateforme Agrilocal). L’adhésion a pris effet fin octobre 2015. Les coûts d’adhésion, de formation et d’animation reviendront entièrement au Département, et l’utilisation de la plateforme sera totalement gratuite pour les EPLE et les producteurs.

Aider les familles des collégiens

Plusieurs dispositifs permettent de soutenir les familles des collégiens en difficulté financière (777 000 € y ont été réservés en 2015) :

Investir dans les collèges

Le Conseil départemental de la Haute-Vienne a décidé de poursuivre son effort en matière d’investissements, en particulier dans les collèges. Dans le cadre des programmes immobiliers, ce sont donc près de 8,2 M€ qui ont été dépensés en 2015 en crédits d’équipements directs.

  • Les opérations les plus significatives ont été les suivantes :
    • l’aménagement de la demi-pension du collège Maurice Genevoix à Couzeix     (2,8 M€) ;
    • la mise aux normes de la demi-pension du collège Firmin Roz à Limoges (650 000 €) ;
    • la restructuration de la demi-pension et des salles de technologie au collège Jean-Moulin à Ambazac (1 M€) ;
    • l’extension de la plonge au collège Paul Langevin à Saint-Junien (450 000 €).
  • D’autres opérations importantes sont en cours de réalisation :
    • la restructuration de la demi-pension et l’agrandissement de l’externat au collège Louis Timbal à Châteauponsac ;
    •  la rénovation de l’externat au collège Arsène Bonneaud à Nexon (2,15 M€) ;
    • la rénovation de 2 pavillons et l’aménagement de salles spécialisées au collège du Parc à Saint-Mathieu (800 000 €) ;
    • l’isolation des façades au collège Bernart de Ventadour à Limoges (1,6 M€).

Enfin, 3,75 M€ ont également été budgétés pour participer à des travaux de restructurations dans les cités scolaires sous gestion régionale à Léonard Limosin (restructuration du bâtiment B) et Auguste Renoir (réhabilitation de l’externat) à Limoges et Jean-Baptiste Darnet à Saint-Yrieix-la-Perche (rénovation de l’atelier SEGPA et des salles de sciences).

Zoom sur les performances énergétiques dans les collèges

Dans le cadre du plan pluriannuel de maintenance des collèges, l’année 2015 a vu la réalisation de 3 opérations d’amélioration des performances énergétiques :

  • au collège Ventadour à Limoges, l’isolation des façades a été effectuée grâce à la mise en place d’un complexe isolant comportant une finition en bardage métallique irisée ;
  • au collège de Maupassant à Limoges, l’ensemble des façades a été repris avec une isolation par l’extérieur et des panneaux en résine de couleurs variées ;
  • à Saint-Mathieu, 2 corps des bâtiments du collège, comportant 6 salles de classe, ont été séparés en créant une « boîte » intérieure en structure bois entièrement isolée.

Le coût total de ces réalisations s’élève à 2 680 000 €.

Soutenir les projets et partenariats éducatifs

Malgré un contexte
 financier toujours difficile, le Conseil départemental a maintenu en 2015 ses actions de soutien à la scolarité des collégiens haut-viennois :

  • le transport des élèves pour l’EPS, où 40 000 € ont permis à 15 collèges d’assurer ces déplacements vers des piscines, gymnases ou autres équipements sportifs ;
  • l’aide financière aux sorties scolaires, avec nuitées et des déplacements sur les sites départementaux (sans nuitée) d’un montant de 24 400 € en 2015 ;
  • la sensibilisation au commerce équitable (partenariat avec « Artisans du monde ») ;
  • l’éducation au goût et aux produits de qualité en favorisant l’achat de viandes limousines certifiées et de produits distribués sous signe officiel de qualité (pour un coût de 60 000 € en 2015) ;
  • la gestion des déchets et la lutte contre le gaspillage alimentaire, à travers des partenariats avec le Syded et Limoges Métropole visant à réduire les déchets alimentaires ; à lutter contre le gaspillage, en ajustant les portions servies, en sensibilisant les élèves, en améliorant la présentation des plats… ; à traiter les bio-déchets, en instaurant le compostage, en développant des partenariats avec des éleveurs canins et associations habilitées à récupérer des denrées….

Depuis de nombreuses années, le Département soutient le développement des systèmes d’information et de communication pour l’enseignement (TICE).
Pour 2015, une dépense de 400 000 € a permis de compléter les demandes des établissements en matériel informatique, téléphonique, d’étendre leur réseau de câblage et également d’engager un nouveau plan de développement numérique pour les collèges.

Zoom sur le Plan de développement du numérique pour les collèges

Le développement et la généralisation du numérique dans les collèges est l’une des priorités de l’Assemblée départementale pour cette mandature.

C’est pourquoi elle a adopté, à l’occasion du vote de la DM2 le 20 octobre 2015, un plan de développement du numérique qui se décline autour de trois axes et qui mobilisera 5 M€ sur 6 ans :

  • axe 1 – développer et mettre à niveau les infrastructures des établissements
    Permettre l’utilisation des équipements dans l’ensemble du collège. Rénover et étendre le câblage et le réseau wifi des bâtiments pour faciliter l’accès à l’internet dans tous les locaux d’enseignement dans des conditions de début suffisantes ;
  • axe 2 – doter les collèges en équipements TICE
    Fournir aux établissements une dotation d’équipements performants pour permettre l’usage pédagogique du numérique dans toutes les disciplines et répondant aux besoins des enseignants ;
  • axe 3 – assurer les services permettant la maintenance des matériels et l’assistance aux utilisateurs
    Mettre en place un dispositif de maintenance et d’assistance efficace et de qualité.