Les dépenses réelles de fonctionnement

En 2015, les dépenses réelles de fonctionnement se sont élevées à 336 M€ et enregistrent une évolution maîtrisée à hauteur de 0,6 % par rapport à l’exercice 2014.

Premier poste de dépenses du Département, les dépenses liées à l’action sociale et médico-sociale (213,5 M€) progressent de 2 % par rapport à 2014. Hors dépenses de personnel, elles pèsent pour 79,4 % des dépenses de fonctionnement du Département. Cette progression est essentiellement portée par les dépenses en matière d’allocations RSA, qui après une hausse de 8,1 % en 2014, augmentent de 6,6 % en 2015 et s’inscrivent ainsi pour 52,9 M€. Par ailleurs, l’évolution des dépenses en matière d’APA reste modérée (+ 1,8 %) et le montant versé au titre des allocations PCH diminue de 3,8 %.

Avec 67 M€, les dépenses de personnel sont stabilisées par rapport à 2014.

Les autres dépenses réelles de fonctionnement, réalisées pour 55,4 M€, présentent une baisse de 4,2 % par rapport à 2014, avec principalement une diminution des frais financiers de 15,7 %, liée à la politique de désendettement de la collectivité et à des taux historiquement bas sur le marché monétaire, ainsi qu’à une optimisation des frais de gestion et d’interventions.