Les services d'accompagnement à la vie sociale (SAVS)

Les Services d’Accompagnement à la Vie Sociale ont pour vocation de contribuer à la réalisation du projet de vie des personnes en situation de handicap par un accompagnement adapté.

  • C'est quoi ?

  • Pour qui ?

  • Comment ?

  • Trouver un établissement

C'est quoi ?

Les services d’accompagnement prennent en charge des personnes dont les déficiences et incapacités rendent nécessaires, dans des proportions adaptées aux besoins de chaque usager :

  • un accompagnement social à domicile ou en milieu ouvert,
  • un apprentissage à l’autonomie,
  • le maintien ou la restauration des liens familiaux, sociaux ou professionnels qui facilite leur accès à l’ensemble des services offerts par la collectivité.

Pour qui ?

Personnes reconnues handicapées, en activité professionnelle ou non, à partir de 20 ans.

Comment ?

Procédure

La personne handicapée doit avoir fait l’objet d’une décision d’orientation de la Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH) précisant la nécessité d’un accompagnement social. Toutefois, toute personne handicapée peut solliciter un SAPHAD en amont de son orientation.

La décision de la CDAPH est valable sur l’ensemble du territoire français pour une période dont la durée exacte est précisée sur la notification de cette décision.

L’admission est prononcée directement par la direction du service. Le refus d’admission doit faire l’objet d’un courrier motivé adressé à la personne ou à sa famille.

Les conditions et les modalités de l’accompagnement sont définies directement entre la personne handicapée et le service.

La personne handicapée peut, à tout moment, demander à quitter le service. Elle conserve cependant le droit reconnu par la CDAPH pour la période indiquée sur la notification. L’orientation de la CDAPH peut être révisée :

  • à la demande de la personne ou de son représentant légal
  • en cas de changement de situation uniquement (aggravation du handicap…) par le directeur du service.

Tarif et financement

Aucune participation financière n’est demandée à la personne handicapée possédant son domicile de secours en Haute-Vienne.

Pour un ressortissant d’un autre département, un tarif journalier de prise en charge lui est facturé.

Trouver un établissement