Le complément de ressources

Le complément de ressources vise à améliorer le niveau de revenu de certaines catégories de bénéficiaires de l’AAH.

  • C'est quoi ?

  • Pour qui ?

  • Comment ?

C'est quoi ?

Cette allocation forfaitaire complète l’Allocation pour adulte handicapé (AAH) pour certains bénéficiaires. Toutes les informations sont fournies par la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH).
Ce n'est pas une aide du Département.

Pour qui ?

Conditions d’accès :

  • avoir un taux d’incapacité au moins égal à 80%
  • avoir une capacité de travail inférieur à 5%

Conditions administratives :

  • toucher une AAH à taux plein ou à taux différentiel si la personne perçoit aussi un avantage de vieillesse ou d’invalidité ou une rente d’accident du travail
  • occuper un logement indépendant
  • avoir moins de 60 ans

Comment ?

Le dossier est à déposer auprès de la MDPH.

Les pièces à fournir :

  • un formulaire de demande,
  • un certificat médical daté de moins de 3 mois,
  • toutes les pièces justificatives.

Après évaluation de l’équipe pluridisciplinaire, la CDAPH attribue le complément de ressource et transmet la notification de décision à la CAF ou la MSA, qui vérifiera les conditions administratives.

La durée d’attribution est de 1 à 5 ans. Cette durée peut aller jusqu’à 10 ans dans certaines conditions.

La majoration pour la vie autonome n’est pas attribuée par la CDAPH. Elle n’est pas cumulable avec le complément de ressources. Si la personne est éligible aux deux prestations, elle devra choisir l’une ou l’autre.

Le complément de ressources cesse d’être versé quand le bénéficiaire de l’AAH atteint l’âge de 60ans, même si l’AAH continue d’être versée à titre subsidiaire.