L'allocation adulte handicapé (AAH)

L’AAH est une prestation non contributive, destinée à assurer un minimum de ressources aux personnes handicapées.

  • C'est quoi ?

  • Pour qui ?

  • Comment ?

C'est quoi ?

L’Allocation Adulte Handicapé (AAH) permet de garantir un revenu minimum aux personnes en situation de handicap, pour faire face aux dépenses de la vie courante. La demande est instruite par la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH). Ce n'est pas une aide du Département mais une aide de la CAF.

Pour qui ?

Le demandeur doit être âgé soit :

  • de plus de 16 ans s’il n’est plus considéré à charge de ses parents pour le bénéfice des prestations familiales,
  • de plus de 20 ans,
  • à compter de l’âge légal de la retraite, seuls les bénéficiaires avec un taux d’incapacité d’au moins 80 % peuvent conserver l’AAH, lorsque la retraite perçue est inférieure au montant de celle-ci.

Le demandeur doit avoir une résidence stable et régulière en France, à domicile ou en établissement, et pour les étrangers hors union européenne, justifier d’un titre de séjour régulier.

Comment ?

La demande est à déposer auprès de la MDPH.

Les pièces à fournir :

  • un formulaire de demande,
  • un certificat médical daté de moins de 3 mois,
  • toutes les pièces justificatives.

Il appartient à la CDAPH de se prononcer seulement sur les conditions liées à l’état de handicap. La CDAPH ne peut se prononcer sur les conditions administratives, c’est la compétence de l’organisme payeur.

La CDAPH fixe une durée :

  • entre 1 à 10 ans pour une AAH L.821-1,
  • 1 à 2 ans pour une AAH L.821-2,

L’accès à l’AAH au-delà de 60 dépend du taux d’incapacité permanente reconnu par la CDAPH :

  • Si le taux est égal ou supérieur à 80%, l’intéressé pourra uniquement bénéficier d’une AAH en complément de son avantage vieillesse.
  • Si le taux est compris entre 50 et 79%, l’AAH ne peut être versée au-delà de 60 ans.