Les foyers de vie

Les foyers de vie accueillent des personnes qui présentent un handicap important mais qui disposent toutefois d’un minimum d’autonomie pour accomplir des actes simples de la vie quotidienne.

  • C'est quoi ?

  • Pour qui ?

  • Comment ?

  • Trouver un foyer de vie

C'est quoi ?

Les foyers de vie accueillent des adultes lourdement handicapés, n’étant pas aptes à exercer un travail productif, mais qui disposent d’une certaine autonomie ne justifiant pas leur admission en Maison d’accueil spécialisée, et dont l’état de santé ne nécessite pas un suivi médical permanent. Les orientations sont prononcées par la Commission des droits et de l’autonomie.

Pour qui ?

La personne handicapée doit avoir fait l’objet d’une décision d’orientation de la CDAPH précisant la nécessité d’un accueil en foyer de vie.

La personne handicapée ou sa famille, munie de cette décision, peut s’adresser à l’établissement de son choix.

Comment ?

Procédure

La décision de la CDAPH est valable sur l’ensemble du territoire français pour une période dont la durée est précisée sur la notification de cette décision.

L’admission est prononcée directement par la direction de l’établissement ou du service. Le refus d’admission doit faire l’objet d’un courrier motivé adressé à la personne ou à sa famille.

Les conditions de l’accueil et les modalités de l’hébergement (externat, internat…) sont définies directement entre la personne handicapée et l’établissement d’accueil.

La personne handicapée peut, à tout moment, demander à quitter son établissement d’accueil. Elle conserve cependant le droit reconnu par la CDAPH pour la période indiquée sur la notification. En revanche, elle ne peut être exclue de l’établissement qu’après avis de la CDAPH.

L’orientation de la CDAPH peut être révisée :

  • à la demande de la personne ou de son représentant légal
  • en cas de changement de situation uniquement (aggravation du handicap…) par le directeur de l’établissement d’accueil

Tarif et financement

Les frais d’hébergement sont à titre principal à la charge de la personne accueillie. Sa contribution est calculée en fonction de ses ressources. Elle est plafonnée afin qu’elle conserve à sa disposition un minimum de moyens financiers.

Le surplus des frais d’hébergement et d’entretien est pris en charge par l’aide sociale du Département du domicile de secours de la personne handicapée.

Les sommes versées au titre de l’aide sociale ne sont récupérables que sous certaines conditions.

Trouver un foyer de vie