Les résidences autonomie

La résidence autonomie (ex logements foyers) est un établissement médico-social destiné aux personnes autonomes (seules ou en couple).

  • C'est quoi ?

  • Pour qui ?

  • Comment ?

  • Trouver un établissement

C'est quoi ?

Les résidences autonomies sont destinés aux personnes âgées autonomes qui, pour des raisons diverses : (veuvage, isolement, souci de sécurité, problème de santé...) ne souhaitent plus rester chez elles. Elles conservent alors les avantages du logement individuel tout en bénéficiant de services collectifs: restauration, garde de nuit, sécurité, loyer modéré

Seul ou en couple, le résident occupe un appartement (F1, F1 bis, F2, avec  kitchenette équipée et salle de bain), qu’il peut meubler partiellement ou totalement, doté d’un système d’appel en cas d’urgence.

Des services et locaux collectifs sont facultatifs : restaurant, salle de lecture avec bibliothèque, télévision, animation. L’entretien du linge peut être assuré, mais cette prestation est payante.

Le résident peut à sa demande recevoir la visite de professionnels. Il peut également faire appel aux services d’un coiffeur, d’un pédicure, ou d’une esthéticienne.

Pour qui ?

Pour être accueilli en résidences autonomie, il faut :

  • être âgés de 60 ans et plus
  • les personnes de moins de 60 ans peuvent être accueillies sur dérogation.

Comment ?

Procédure

Une demande doit être déposée par le demandeur ou sa famille (avec l’accord de ce dernier), auprès de l'établissement de son choix.

Pour simplifier les démarches des personnes âgées qui souhaitent entrer en résidence autonomie, un dossier unique est à remplir, valable sur tout le département permettant une inscription simultanée sur plusieurs sites.

En savoir plus sur le dossier unique de pré-inscription.

Tarif et financement

Les tarifs sont détaillés entre les prestations d’hébergement et celles de restauration. Les secondes sont facultatives, puisque les usagers peuvent préparer eux-mêmes leurs repas. Seul le tarif hébergement est alors dû.

Si ses ressources sont insuffisantes et si ses obligés alimentaires ne peuvent contribuer au paiement intégral du tarif hébergement, la personne âgée peut solliciter le bénéfice de l’aide sociale à l’hébergement.

Le demandeur peut éventuellement bénéficier de l’allocation logement (AL) ou allocation personnalisée d’autonomie (APL).

Par ailleurs, si la personne âgée relève des GIR 1 à 4, elle peut demander le bénéfice de l’APA à domicile.

Les personnes de moins de 60 ans n’ont pas à s’acquitter du tarif dépendance.

Trouver un établissement