Le haut-débit pour tous

Le déploiement du haut-débit en Haute-Vienne s’inscrit dans une démarche de désenclavement et de développement du territoire.

  • Comment se déploie la fibre?

  • Phases de déploiement

  • Le plan numérique dans les collèges

Comment se déploie la fibre?

En zone urbaine

Dans 18 communes de l’agglomération de Limoges, zone d’habitat dense donc plus rentable, c’est l’opérateur privé Orange qui déploie la fibre.

En zone rurale

Dès 2015, le Département adoptait un ambitieux plan de déploiement du haut et très haut-débit en Haute-Vienne, s’appuyant sur deux solutions techniques :

  • la montée en débit ADSL : les centraux téléphoniques dans les bourgs ruraux sont “fibrés”. Cela garantit un débit de 8 à 30 Mbit/s aux abonnés dans un rayon de 4 à 5 km (suffisant pour regarder la télévision sur internet par exemple).
  • la construction d’un vaste réseau public de fibre optique cofinancé par les communautés de communes, le Département, la Région, l’État et l’Union Européenne.

Lancé par l’opérateur public Dorsal, ce programme FTTH 2017-2020 (jalon 1) qui représentait initialement environ 33 000 prises en Haute-Vienne doit entrer progressivement en service en 2019-2020. Le Département participe directement à son financement à hauteur de 6 M€ dans le cadre de ses contrat d’aide aux intercommunalités, les CDDI.

Parallèlement, il accompagne les communautés de communes afin de les aider à mobiliser leur quote-part de financement des projets déployés sur leur territoire :

  • En leur proposant une avance sans intérêt remboursable sur 10 ans, représentant 50% de la part des investissements restant à leur charge ;
  • en préfinançant les recettes à venir de la SPL Nouvelle Aquitaine Très Haut Débit (la NATHD, qui commercialisera et entretiendra le réseau), soit 5 M€ dont 2,8 M€ pour la part des EPCI.

Le Conseil départemental a également acté le principe d’une avance au syndicat mixte Dorsal de la participation du Fonds national pour la solidarité numérique (soit 10,06 M€ versés entre 2018 et 2021), pour accélérer le processus de déploiement, ainsi qu’une avance sur les recettes de la SPL NATHD consenties à Dorsal d’un montant de 5 M€ (2 M€ en 2018 et 3 M€ en 2019).

Phases de déploiement

Première phase de déploiement sur les zones pilotes

Après deux ans de travaux de construction de ce réseau public sur la Communauté de communes de Noblat, ce sont 1 400 foyers des communes de Saint-Léonard-de-Noblat et de Royères qui peuvent désormais s’abonner à la fibre en décembre 2018.

Le Département de la Haute-Vienne a contribué au financement de cette infrastructure à hauteur de près de 170 000 € HT, aux côtés de la Communauté de communes, de la Région et de l’Etat.

Le 13 décembre 2018, le second territoire pilote en Haute-Vienne, la Communauté de communes du Pays de Saint-Yrieix, bénéficiera également de l’arrivée de la fibre optique. Là encore, 1 400 foyers éligibles environ pourront souscrire un abonnement THD.

Deuxième phase de déploiement

Le déploiement du très haut débit se poursuit sur les communautés de communes du
jalon 1 ( www.dorsal.fr/le-deploiement/map/) jusqu’en 2020 : la construction du réseau public de fibre optique permettra à terme de desservir 33 000 logements et locaux haut-viennois

La suite du déploiement en Haute-Vienne

La poursuite du déploiement du très haut débit en Haute-Vienne passera par un appel à manifestation d’engagements locaux (AMEL). En effet, le gouvernement a ouvert un dispositif “d’appel à manifestation d’engagements locaux” (Amel) qui consisterait à confier à des opérateurs privés la desserte de territoires qui relèvent actuellement de l’initiative publique. Parallèlement, l’État a émis des réserves sur la poursuite du financement de la construction de ces réseaux d’initiative publique s’il n’avait pas “la certitude que l’investissement privé ait été mobilisé au maximum”.

Aussi, afin que les zones AMEL confiées aux opérateurs privés ne concernent pas uniquement les territoires à forte densité de population, le Département de la Haute-Vienne et l’ensemble des Présidents d’EPCI ont décidé de solliciter le lancement d’un appel à projet pour une zone AMEL départementale, seule solution à même de garantir une équité de traitement des haut-viennois.

Les membres du comité syndical de DORSAL ont validé ce principe. Les contours de l’appel à projet excluent les prises déjà lancées au titre du jalon 1 ainsi que 15 000 prises situées à proximité immédiate en dépendant, qui resteraient dans la zone du RIP (Réseau d’Initiative Publique).

À l’issue de l’appel à projet, les élus du territoire pourront se positionner au regard d’éléments tangibles et d’un niveau d’information partagé par tous quant à l’avenir de la couverture FTTH de la Haute-Vienne.

Le plan numérique dans les collèges

Aujourd’hui, les 34 collèges de la Haute-Vienne sont fibrés. En faisant de leur raccordement au très haut-débit (au moins 100 Mbits par seconde, support fibre) une de ses priorités, le Département a voulu faciliter le développement des pratiques et des usages numériques éducatifs. Ce réseau déployé au sein des collèges en phase 1 permettra ensuite à l’ensemble des sites départementaux (Maisons du Département, BDP...) de profiter d’un accès haut-débit.

Le Conseil départemental investit également dans des équipements innovants (tableaux numériques, vidéoprojecteurs interactifs, classes mobiles...) dont il dote ses collèges.

Tout savoir sur les collèges numériques