Contrat d’avenir

L'emploi d'avenir est un contrat d'aide à l'insertion destiné aux jeunes particulièrement éloignés de l'emploi, en raison de leur défaut de formation ou de leur origine géographique.

  • C'est quoi ?

  • Pour qui ?

  • Comment ?

C'est quoi ?

L’emploi d’avenir a pour objectif de faciliter l’insertion professionnelle et l’accès à la qualification des jeunes sans emploi âgés de 16 à 25 ans soit sans qualification, soit peu qualifiés et rencontrant des difficultés particulières d’accès à l’emploi, par leur recrutement dans des activités présentant un caractère d’utilité sociale ou environnementale ou ayant un fort potentiel de création d’emplois. Les personnes bénéficiant de la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé et remplissant ces conditions peuvent accéder à un emploi d’avenir lorsqu’elles sont âgées de moins de 30 ans. La priorité est donnée aux jeunes issus des territoires les plus défavorisés que sont les zones de revitalisation rurale et les quartiers prioritaires au titre de la politique de la ville (QPV).

Le cadre réglementaire de l’emploi d’avenir est celui des contrats uniques d’insertion.

Dès 2013, le Conseil départemental a accompagné le déploiement des emplois d’avenir en soutenant au total 140 postes :

  • le Département a recruté directement 25 jeunes affectés dans les Maisons du département sociales et techniques, les collèges…,
  • 115 postes ont été soutenus financièrement par le Conseil départemental : 40 postes d’auxiliaires d’autonomie dans les EHPAD et établissements destinés aux personnes handicapés ; 75 postes dans les communes et communautés de communes disposant d’un potentiel fiscal faible ou moyen (principalement dans le cadre des services d’aide à la personne et du développement durable).

Une aide égale à 25 %, 20 % ou 12.5 % du SMIC est, selon le cas, versée chaque mois pendant les 3 années de l’emploi d’avenir

 

Pour qui ?

Les employeurs du secteur non marchand sont principalement concernés par le dispositif emplois d’avenir. Leurs activités ont une utilité sociale ou de défense de l’environnement et sont susceptibles d’offrir des perspectives de recrutement durables : filières vertes et numériques, secteurs social et médico-social, aide à la personne, animation socio-culturelle, tourisme… Ce sont principalement des associations, des organismes à but non lucratif, des établissements publics, des collectivités territoriales. Une aide de l’Etat est attribuée à hauteur de 75 % du montant du salaire brut

Certaines entreprises privées peuvent recruter en emplois d’avenir, dans des secteurs d’activités ciblés au niveau régional et sur la base de projets innovants. Dans le secteur marchand, cette aide est de 35 % du SMIC brut dans le cas général et de 47 % pour le secteur de l’Insertion par l’Activité Economique marchand (activités supports hors postes d’insertion).

L’emploi d’avenir prend la forme d’un contrat à temps plein (sauf exception), à durée indéterminée ou à durée déterminée de 1 an jusqu’à 3 ans, non renouvelable. La loi prévoit en contrepartie un engagement des employeurs en matière d’encadrement (tutorat), de qualification et de formation, de repérage des possibilités de pérennisation des emplois au terme du contrat.

Comment ?

Jeune ou employeur, vous pouvez prendre contact avec la mission locale, Pôle emploi ou Cap emploi (pour un travailleur handicapé) le plus proche de chez vous à l’aide de l’annuaire du service public.