Chroniques et fantaisies / Catherine Ringer

2017

2ème album solo pour la voix des Rita Mitsouko, Catherine Ringer, la chanteuse française la plus talentueuse.

Une voix reconnaissable entre toutes, qu’elle balade à sa guise, l’amenant parfois dans des hauteurs sans jamais être criarde, tantôt plus douce et délicate. Qu’elle chante en français ou en anglais dans le morceau « Intermittent lover », c’est juste parfait. Eclectique, cet album oscille entre chanson française, rock, electro-pop et même une valse « Leur amour ». Auteure et compositrice sur tous les titres, il faut reconnaitre que là aussi elle est douée. Joliment mélancolique, souvent mélodique, après des années de tristesse dont elle parle magnifiquement « Méchamment le temps nous sépare, mais répare aussi ma vie » dans ce très bel hommage à Fred Chichin (disparu en 2007) « Tristessa », Catherine Ringer semble enfin plus apaisée et plus joyeuse. Un album délicieux qui fait du bien !

Katia Royère De Bastiani

Postez votre commentaire :

Retour aux chroniques