Bilan de la deuxième année de fonctionnement du Pacte territorial d’insertion

A la suite de la signature du Pacte territorial d’insertion au moins de janvier, l’année 2017 se caractérise par la poursuite ou le lancement de nouvelles actions en faveur de l’insertion des publics en situation de fragilité.

Si la question du numérique est un processus qui ne cesse de traverser les activités du pôle, elle a été particulièrement présente en 2018 sous toutes ses formes :

  • au regard de l’évolution des organisations de travail : l’année 2018 a été marquée par le lancement de la gestion électronique des dossiers (GED) relatifs au revenu de solidarité active (RSA) ainsi que par la refonte des procédures relatives à la gestion du dispositif. Ces deux projets ont donné lieu à des sessions de formation ainsi qu’à l’organisation d’une conférence en partenariat avec Emmaüs Connect pour sensibiliser l’ensemble des professionnels intervenant dans le champ social aux usages du numérique ;
  • au regard de l’accompagnement des publics : la prise en compte de la fracture numérique au sein des publics accompagnés a permis d’intégrer un module d’initiation au numérique dans les ateliers de mobilisation et d’insertion financés par le Département ainsi que de lancer une réflexion sur l’inclusion numérique à l’échelle départementale. Le numérique s’est également avéré être un levier d’insertion notamment grâce à la mobilisation du dispositif des clauses sociales dans le partenariat avec le syndicat mixte DORSAL, chargé du déploiement du très haut débit sur le territoire départemental.

La plupart de ces démarches se poursuivront au cours de l’année 2019.

Elaboré en 2016 avec l’ensemble des acteurs départementaux de l’insertion, et signé le 11 janvier 2017, le Pacte territorial pour l’insertion (PTI) est arrivé au terme de sa deuxième année de fonctionnement.

Ce Pacte est composé de 82 actions regroupées en 13 axes thématiques ; chacune de ces actions a pour objectif d’améliorer de manière concrète la situation des personnes en difficulté avec pour idée directrice leur remise en emploi à court ou moyen terme.

Le Comité de pilotage du PTI réuni le 13 novembre 2018 a mis en avant différentes actions telles que :

  • la création d’un poste « Français langue étrangère » porté par l’association des Chantiers des chemins jacquaires à destination des personnes en parcours d’insertion par l’activité économique (IAE) ;
  • le développement d’actions en partenariat avec les employeurs telles que :
    • présentation du document périodique livrant un état des lieux des bénéficiaires du RSA (BRSA) inscrits à Pôle emploi en Haute-Vienne ;
    • bilan des trois premières années de fonctionnement de l’accompagnement global (période 2015-2017), dispositif d’accompagnement conjoint, travailleur social et conseiller professionnel, de demandeurs d’emploi fragilisés. Au total, 1 098 personnes (dont 61 % de BRSA) ont bénéficié de ce dispositif généralement sur une durée de 12 mois ;
    • présentation du Groupement d’employeurs pour l’insertion et la qualification (GEIQ) Papier carton emballage. Pour répondre à la difficulté de recrutement émise par les entreprises de ce secteur, 5 entreprises représentant plus de 700 salariés adhèrent à ce groupement.
  • le développement d’actions en faveur de l’inclusion numérique : à compter du dernier trimestre 2018, une réflexion a été engagée en faveur de l’inclusion numérique. Dans un contexte de dématérialisation croissante de différents services administratifs, une part importante de la population, qui n’en maîtrise pas les usages, se retrouve en difficulté. Les personnes qui sont par ailleurs en situation d’exclusion sociale sont les premières touchées par ce phénomène rendant d’autant plus difficile leur insertion.

Le Conseil départemental a ainsi fait le choix de mener un travail de coordination des différents acteurs ayant développé des actions en la matière. Les premiers résultats de cette action seront présentés lors du comité de pilotage 2019.