Véloroutes et piste cyclable

L’année 2018 a vu la concrétisation de deux aménagements cyclotouristiques associés à la voirie départementale et participant plus particulièrement à la valorisation de la station de Saint-Pardoux.

Ces deux aménagements sont :

  • la piste cyclable en bordure de la voie circumlacustre entre Santrop et Chabannes ;
  • la véloroute entre Limoges-Uzurat et Santrop.

Piste cyclable en bordure de la voie circumlacustre entre Santrop et Chabannes

Concernant la piste cyclable, cette dernière a été positionnée sur l’accotement du côté du lac en bordure de la voie circumlacustre. D’une longueur d’environ 2 800 m pour une largeur constante de 2,50 m, elle a été revêtue d’un enrobé et séparée de la route départementale par une bande engazonnée pour assurer la sécurité de l’ensemble des usagers. Des plots en bois ont été implantés à espaces réguliers pour marquer la séparation entre la piste et la voie circumlacustre et éviter le stationnement sauvage. Une signalisation de police réglementaire a également été mise en place. Afin d’insérer plus facilement la piste dans l’emprise publique disponible et limiter l’impact sur l’espace environnant, la largeur de la voie circumlacustre a été réduite à 6 m pour favoriser dans le même temps une baisse des vitesses des usagers.

Le coût des aménagements s’est élevé à 600 000 € TTC.

Véloroute entre Limoges-Uzurat et Santrop

La véloroute entre Limoges-Uzurat et Santrop s’intègre dans le schéma départemental des véloroutes et voies vertes de la Haute-Vienne adopté par l’assemblée départementale dans sa séance du 20 décembre 2018. Il s’agit d’offrir des itinéraires de moyenne ou longue distance pour les cyclistes, utilisés aussi bien par des touristes itinérants que pour des locaux dans leurs déplacements quotidiens. Pour le premier tronçon Limoges/Lac de Saint-Pardoux qui est aujourd’hui effectif et emprunte sur certaines sections des voies communautaires, cela s’est concrétisé par du jalonnement et des sécurisations ponctuelles.

Le coût de cet équipement s’est élevé à 25 000 € TTC. Afin de participer à l’irrigation du territoire, d’autres aménagements sont envisagés sur la période 2019-2022 au titre du schéma départemental afin que Saint-Pardoux soit également relié à des itinéraires cyclotouristiques d’intérêt national qui traversent les zones rurales du département et du Limousin.

En images