Le Département investit au bénéfice des collèges

Le Département poursuit un effort important en matière d’investissement en direction des collèges.

  • La poursuite de l’ambitieux « Plan numérique 2016-2021 »

  • La poursuite de programmes immobiliers d’envergure

La poursuite de l’ambitieux « Plan numérique 2016-2021 »

Il y a plus de deux ans maintenant que l’Assemblée départementale adoptait son plan numérique des collèges pour une durée de 5 ans (2016-2021) assorti d’un effort financier notable à hauteur de 4 M€ de crédits d’investissement et d’1 M€ de crédits de fonctionnement. Cette enveloppe a été complétée par une enveloppe de 500 000 € supplémentaire en 2017.

Depuis le début du plan, il y a 2 ans, le Département a engagé :

  • 638 300 € pour le raccordement des collèges au THD (311 500 € de travaux de raccordement et 326 800 € d’acquisition des droits d’usage) ;
  • 2 293 000 € pour l’acquisition d’équipements TICE, dont 680 000 € de classes mobiles de tablettes ;
  • 280 500 € pour le déploiement de serveurs ;
  • 89 000 € pour l’acquisition de licences ;
  • 284 000 € pour la réalisation de travaux de câblage et de développement du Wifi.

Pour l’année 2018, ce sont environ 1,6 M€ qui ont été programmés en direction des établissements.

L’année 2018 a été particulièrement marquée par :

  • La montée en très haut débit par le raccordement des 34 établissements à la fibre. Les 34 établissements sont désormais raccordés au très haut débit, 30 sont connectés au réseau de collecte R@ihv attitré au Département et 4 au réseau Relief de la Région Nouvelle-Aquitaine, et sont opérationnels depuis septembre 2018.
  • La poursuite de la modernisation et le renouvellement du parc informatique des 3 800 ordinateurs fixes et portables. Par ailleurs, une quarantaine de postes informatiques administratifs a été intégrée en 2018 dans cette action.
  • La finalisation du déploiement de classe mobile de tablettes. Chaque établissement est désormais doté d’au moins une classe mobile de tablettes (chariot de 32 tablettes ou 2 valises de 30 tablettes).
  • Le renforcement de l’équipe des techniciens informatiques dédiés aux interventions en établissements et l’ouverture du centre d'appels et d'assistance aux établissements (janvier 2018) afin de centraliser, d’assurer le suivi et d’apporter des réponses réactives aux demandes des établissements (463 tickets de janvier à juin 2018).

La poursuite de programmes immobiliers d’envergure

Demi-pensions des collèges

L’année 2018 a vu l’achèvement de plusieurs opérations relatives au fonctionnement des demi-pensions des collèges. Sont concernées :

  • les espaces de plonge afin d’améliorer les conditions de travail des agents et la création d’espaces de tri sélectif  réalisés par les élèves permettant de valoriser les déchets aux collèges Anatole France, Pierre Donzelot et Bernart de Ventadour à Limoges ;
  • l’organisation des cuisines a été améliorée à Châlus par l’achèvement de la restructuration complète de la demi-pension, à Nexon par un réaménagement de la préparation froide et de l’espace plonge batterie, à Saint-Sulpice-Laurière par la construction d’un espace complémentaire de réserve ;
  • la construction d’espaces supplémentaires pour la salle de restauration  au collège Pierre Donzelot, Bernart de Ventadour et Albert Calmette à Limoges et celle de Nexon afin de les adapter aux effectifs reçus.

Le coût global de ces investissements achevés en 2018 s’élève à 3 890 000 €.

Par ailleurs, le Département acquiert annuellement environ 200 000 € de matériel de cuisine afin de remplacer le matériel obsolète ou l’adapter aux effectifs reçus. L’équipe d’ouvriers mobiles a pour sa part réalisé, en 2018, 196 interventions de dépannage dont 40 % en froid afin de maintenir le service de demi-pension.

Château de Rochechouart – rénovation des façades

Les travaux de restauration des façades du château de Rochechouart avaient pour objectif la résorption des défauts d’étanchéité qui affectaient à la fois la maçonnerie et les menuiseries provoquant de nombreux désordres à l’intérieur du bâtiment tels que traces d’humidité, moisissures et salpêtre. Ils ont fait l’objet d’une réalisation en 5 tranches, engagées en 2015, pour un achèvement en 2018.

Les dispositions techniques, proposées par l’équipe d’architecture La Gare Architectes (représenté par M. JOUDINAUD, architecte du patrimoine, mandataire), ont été les suivantes :

  • réfection de l’ensemble des façades par :
    • des enduits à pierres vues laissant apparaître l’ondoiement du mur et les grosses pierres à fleur ;
    • des enduits pleins essentiellement dans la cour intérieure ;
    • le rejointoiement des pierres de taille notamment pour toutes les pierres d’encadrement et sur l’ancien donjon ;
  • remplacement à l’identique (menuiserie en chêne) ou réparation, selon leur état et mise en peinture de l’ensemble des portes et des fenêtres ;
  • reprise de l’ensemble de l’escalier monumental en façade Sud par dépose et repose, rejointoiement des pierres le constituant, y compris mise aux normes des garde-corps ;
  • gestion de la collecte des eaux pluviales par la mise en place de gouttières notamment sur la cour intérieure, par la révision du réseau de collecte et la création de drainages en pied de murs.

Le coût de l’opération est de 2 750 000 € TTC subventionné à hauteur de 50 % de son montant HT au titre des Monuments Historiques.

Engagement de la démarche environnementale

Pour faire suite aux orientations prises par l’Assemblée départementale lors du vote du BS 2018, les actions suivantes ont été engagées :

  • Au titre des orientations générales
    • la maîtrise de la consommation d’énergie, en améliorant la performance et l’efficacité énergétique des bâtiments et de leurs équipements, a été prise en compte sur les opérations de rénovation des façades des collèges de Nantiat, Ambazac, Bessines-sur-Gartempe et Anatole France à Limoges et du bâtiment internat de Châlus ;
    • la réduction de l’usage des énergies fossiles par le raccordement du collège Ronsard aux réseaux locaux de chaleur produite par biomasse, une étude étant en cours pour une chaudière à granulés à la Maison du département du Dorat (chaudière fuel obsolète) ;
    • l’utilisation de matériaux à faible impact environnemental pour les extensions de la maison du lac de Saint-Pardoux, des Maisons du département d’Ambazac et Nexon.
  • Concernant les opérations majeures
    • Construction du CDEF sur le site du Chinchauvaud
      Des solutions techniques complémentaires et leurs incidences financières sont prises en compte dans la consultation des entreprises selon les orientations suivantes :
      • mise en place d'une pompe à chaleur complémentaire ;
      • ventilation double flux des espaces collectifs ;
      • production d'eau chaude solaire ;
      • utilisation de matériaux bio-sourcés ;
      • toitures-terrasses végétalisées ;
      • utilisation du bois local en charpente et sur menuiseries standardisées ;
      • proposition de matériau de finition en éco-label à faible émission de COV ;
      • valorisation des matériaux de démolition sur site.
    • Extension du collège d’Isle
      Les propositions techniques sont les suivantes :
      • construction d’un bâtiment à ossature bois avec isolation thermique des murs périphériques par botte de paille et toiture végétalisée ;
      • production de chauffage par la chaufferie existante avec système de récupération de chaleur par ventilation double flux ;
      • amélioration du confort d’été par ventilation naturelle des locaux ;
      • choix de revêtements de finitions de murs et des sols avec label environnemental.

Par ailleurs, pour le déploiement des énergies renouvelables, l’installation de panneaux photovoltaïques est prévue en couverture du préau.

Des objectifs spécifiques en matière de bâtiment à énergie et faible impact carbone vont être étudiés par les équipes de maîtrise d’œuvre pour la construction de la salle d’athlétisme ainsi que l’extension de la Maison du département de Landouge.

En images