Tribune libre

Retrouvez dans cet espace l'expression des groupes politiques de l'Assemblée départementale.

Groupe Socialiste et apparentés

Bienvenue sur l’espace réservé à l’expression du groupe socialiste et apparentés, qui est majoritaire au sein de notre Assemblée départementale.

Le mois de septembre rime pour une grande majorité d’entre nous avec le mot rentrée.
Je pense bien sûr à la rentrée des classes. Le Département ayant pour compétence notamment l’entretien des 34 collèges publics haut-viennois, il profite, comme chaque année, de la période estivale pour réaliser des travaux dans plusieurs d’entre eux.
Je tiens à souligner les efforts consentis par la collectivité, ce sont plus de 8 millions d’euros consacrés cette année pour mener à bien des opérations de travaux immobiliers dans les collèges et améliorer les conditions d’études de nos jeunes.
Elle s’accompagne souvent de l’inscription dans un club sportif ; aussi, j’en profite pour rappeler l’existence du dispositif Pass’ Club mis en place par le Conseil départemental et destiné à participer au financement d’une licence sportive pour tous les jeunes haut-viennois entrant en classe de 6ème.
Et plus généralement, il y a pour tout le monde la reprise d’une activité ; le Conseil départemental propose un rendez-vous annuel « Randonnez-vous » avec une nouvelle formule. Cette manifestation va se dérouler le samedi 7 septembre à la Tourbière des Dauges et le dimanche 8 septembre à Rochechouart.

Bonne rentrée à toutes et tous

Laurent LAFAYE
Président

Un coup de projecteur sur le tourisme

Le département de la Haute-Vienne possède des atouts touristiques certains que nous devons continuer à mettre en valeur. Pour cela, nous pouvons nous appuyer sur plusieurs sites, propriétés du Conseil départemental, tels  que  celui de Châlucet, le Musée d’art contemporain de Rochechouart, le Centre de la mémoire d’Oradour-sur-Glane, le lac de Saint-Pardoux ou encore le Mont-Gargan.
Mais, la filière tourisme se heurte encore souvent à un manque d’identification du territoire situé dans un vaste espace régional et à une fragmentation du secteur due à la présence d’une part importante de particuliers et de petites entreprises.
Partant de ce constat, notre collectivité a décidé dès 2017 d’impulser une stratégie rénovée qui repose sur 3 thématiques : les arts du feu et la porcelaine de Limoges, le tourisme vert - itinérance douce et le tourisme de découverte (tourisme de mémoire, savoir-faire, gastronomie).
Elle a ainsi consacrée plus de 2,5 millions d’euros en 2018 pour développer sa politique touristique. Nous pouvons par exemple admirer la magnifique restauration du Château de Rochechouart et profiter des activités de plus en plus nombreuses sur le site de Saint-Pardoux.
Puis, elle a décidé d’organiser des Assises départementales du tourisme en novembre dernier rassemblant des acteurs privés et publics de ce secteur.
L’heure est à présent à la mise en œuvre des attentes exprimées, les 3 axes dégagés portant sur le développement et la qualification de l’offre, la mise en marché de la destination et l’organisation du territoire. Ainsi, lors de la séance plénière du 27 juin dernier, les premières pistes d’action ont été validées. Elles visent à accompagner les communes et les intercommunalités dans leurs investissements touristiques et à faire évoluer le Comité départemental de tourisme vers une société publique locale lui permettant d’associer plus fortement les territoires et d’exercer pleinement la compétence commerciale.


Brigitte LARDY
Conseillère départementale du canton d’Ambazac
Vice-Présidente du Conseil départemental en charge
du développement touristique et de la transition écologique

Publié le 14/08/2019

Groupe Les Républicains - UDI - MODEM - Indépendants

Limitation de vitesse : quel micmac !

Moins d’un an après la réduction de la vitesse maximale de 90 à 80 km/h sur les routes nationales et départementales bidirectionnelles sans séparation centrale, le gouvernement annonçait en mai dernier que la loi allait prochainement autoriser les présidents de conseils départementaux qui le souhaitent de déroger à la limitation pour revenir ainsi aux 90 km/h sur une partie ou la totalité de leur réseau.

Outre l’approche des élections européennes, la réalité aurait-elle rattrapé l’enthousiasme gouvernemental ? La baisse du nombre de morts sur la route constatée entre août et décembre 2018 ne se confirme malheureusement pas pour le début d’année 2019. Les données de la Prévention routière montrent en effet une nouvelle augmentation. Par ailleurs, qu’en sera-t-il des hypothèses de recettes engendrées par la limitation et évoquées elles aussi par le gouvernement ?

Effectivement Bercy prévoyait pour le budget 2019 que le passage aux 80 km/h doublerait le nombre d’infractions relevées par les radars sur les routes concernées ce qui aurait rapporté un gain d’environ 300 millions d’euros. Confiant, le gouvernement avait même déclaré que 26 millions d’euros seraient redirigés vers la modernisation d’établissements de santé. Avec cette marche arrière, ces chiffres ne sont plus d’actualité.

D’autre part, nous nous interrogeons sur le coût de la réinstallation des panneaux dont le remplacement précédent, en juillet dernier, avait déjà entraîné une charge supplémentaire qui au final incombera aux contribuables.

Publié le 14/08/2019

Groupe ADS-PCF

Ensemble, développons le tourisme haut-viennois. 

Lors de la dernière session du Conseil départemental, nous nous sommes prononcés favorablement sur la création d’une Société Publique Locale en faveur du développement du tourisme en Haute-Vienne, dotée de 2 millions d’euros. Offrir une cohérence d’actions, s’appuyer et coopérer avec l’ensemble des structures existantes dans le département va permettre de mieux valoriser notre patrimoine touristique, et de faire connaître nos indéniables atouts.

Pour les commercialiser et d’abord les faire connaitre, l’offre et la promotion touristiques de nos territoires passent désormais par le développement de moyens de communication sophistiqués (plateformes numériques, applications informatiques). Cette société publique locale sera en mesure de répondre à ces nouveaux défis.

Groupe ADS – PCF 

  • Pierre ALLARD, canton de Saint-Junien
  • Sylvie TUYERAS, canton de Saint-Junien
  • Thierry LAFARGE, canton d’Eymoutiers
  • Jacqueline LHOMME-LEOMENT, canton d’Eymoutiers

Publié le 14/06/2019