Tribune libre

Retrouvez dans cet espace l'expression des groupes politiques de l'Assemblée départementale.

Groupe Socialiste et apparentés

Bienvenue sur l’espace réservé à l’expression du groupe socialiste et apparentés, qui est majoritaire au sein de notre Assemblée départementale.

L’arrivée du printemps marque le lancement d’une période culturelle riche et variée en Haute-Vienne qui va se poursuivre pendant tout l’été.
Celle-ci débute avec une nouvelle édition de la Culture au Grand Jour ; nous fêtons aujourd’hui son trentième anniversaire, preuve du beau parcours déjà réalisé par cette manifestation qui ne donne aucun signe d’essoufflement et rencontre toujours un franc succès.
Ce n’est pas dû au fruit du hasard mais bien à la volonté, sans cesse réaffirmée, du Département de faciliter l’accès  à la culture à l’ensemble des haut-viennois.
En proposant cette année encore 40 spectacles gratuits répartis sur l’ensemble du département et dans registres différents tels que des pièces de théâtre, des concerts, de la danse, des spectacles pour le jeune public, des contes ou encore des expositions, notre collectivité entend participer à l’animation de toutes les parties de notre territoire, en offrant la possibilité à tous ceux qui le souhaitent d’aller découvrir des artistes locaux près de chez eux.
Cette manifestation met aussi en avant les différentes salles de qualité dont nous disposons, qu’elles soient la propriété du Département ou celle des communes.

Bonne découverte à tous !

Laurent LAFAYE
Président

Une 2ème commission aux multiples facettes

Présidant la 2ème commission, une commission  chargée d’examiner les dossiers en relation aussi bien avec les affaires économiques et l’agriculture qu’avec le tourisme et l’environnement, je souhaite mettre l’accent sur des exemples  d’interventions du Conseil départemental dans ces différents domaines.

  • Le Département agit en faveur du développement économique

Suite à la loi NOTRe, le Département  a redéfini son champ d’intervention dans le domaine économique ; il peut ainsi accompagner les communes et leurs groupements sur leurs investissements à finalité économique. Je pense notamment à l’aide au maintien de services nécessaires à la population, qui permet par exemple la réhabilitation ou l’extension du local d’une boulangerie en centre bourg.

  • Le Département apporte un soutien à l’agriculture

De nombreux dispositifs contribuent à aider le monde agricole, tels que l’aide à l’installation des jeunes agriculteurs, le soutien aux investissements sur les bâtiments d’élevage ou à certaines productions ou filières. Il participe également au dispositif Agrilocal 87 qui vise à faciliter la mise en relation des acheteurs de la restauration collective avec des producteurs locaux en vue d’encourager les circuits courts.   

  • Le Département mène des actions en faveur du tourisme

Je citerai comme exemple la poursuite de l’aménagement pour rendre plus attractif le site de Saint-Pardoux en le dotant d’un nouvel équipement, un téléski nautique. En plus des interventions existantes, notre collectivité a décidé d’associer les acteurs du tourisme à une réflexion sur l’évolution du développement touristique, en organisant des Assises du tourisme fin 2018.

Cette commission étudie également les rapports portant sur les projets de valorisation des sites et des espaces naturels départementaux, sur les politiques menées en faveur de l’insertion professionnelle ou encore sur le développement des infrastructures de télécommunications.
 
Gilles BÉGOUT
Président de la 2ème commission

Publié le 14/06/2019

Groupe Les Républicains - UDI - MODEM - Indépendants

SEM : l’incompréhension

Alors que la Cour des comptes a mis en garde depuis plusieurs années le gouvernement sur l’opacité et la gestion des SEM (sociétés d’économie mixte), une proposition de loi a été récemment adoptée permettant désormais à une collectivité territoriale détenant une seule compétence sur laquelle porte l’objet social de la société de valider son actionnariat.
Rappelons que la création des SEM est née de la volonté de déroger aux règles de la commande publique puisque ces sociétés peuvent passer des contrats de délégation de service public ou des marchés publics sans publicité ni mise en concurrence préalables. Suite à l’adoption de la loi NOTRe qui a entre autres eu pour conséquence la suppression de la clause de compétence générale, les collectivités territoriales utilisent encore plus ces entités pour contourner la rationalisation des compétences.
Constatant que la plupart des SEM exerce à ce jour des activités annexes à leur finalité première, la Cour des comptes estime qu’un meilleur encadrement de leur objet social est nécessaire.
Par ailleurs, elle recommande aux collectivités territoriales de plutôt privilégier le recours aux SPL (sociétés publiques locales) et aux Semop (sociétés d’économie mixte à opération unique), deux autres formes d’entreprises publiques locales conformes au droit européen qui réduisent ainsi les risques financiers.
Ainsi, nous considérons qu’il est regrettable que les parlementaires aient consolidé un état de fait qui contourne la répartition des compétences.

Publié le 14/06/2019

Groupe ADS-PCF

Pour un autre scénario,

La victoire du Rassemblement National aux dernières élections européennes ne semble pas constituer un trouble majeur pour le Président. D’aucuns prétendent même, qu’avec un tel adversaire, cela augurerait d’un second tour « tranquille » pour les prochaines élections présidentielles. C’est oublier que c’est avec ce genre de tactique politicienne, que l’Italie, la Hongrie, l’Autriche ont basculé vers le nationalisme xénophobe.  
Nous n’avons pas d’autres options que de nous rassembler pour faire face à ce bipartisme mortifère.
N’y a-t-il donc aucune possibilité pour que les formations, les citoyens attachés à une construction à gauche puisse se parler, au moins dans ce département, pour que le scénario catastrophe ne se produise pas ?
C’est en tous cas ce que les élus de notre groupe appellent de leurs vœux. 

Groupe ADS – PCF 

  • Pierre ALLARD, canton de Saint-Junien
  • Sylvie TUYERAS, canton de Saint-Junien
  • Thierry LAFARGE, canton d’Eymoutiers
  • Jacqueline LHOMME-LEOMENT, canton d’Eymoutiers

Publié le 14/06/2019