Championnat du monde de tonte de moutons

Les jours suivants : 04/07/2019, 05/07/2019, 06/07/2019, 07/07/2019

Du 4 au 7 juillet 2019, les meilleurs tondeurs de moutons du monde s’affronteront en Haute-Vienne. La ville du Dorat accueillera cette compétition hors norme où plus de 50 000 visiteurs sont attendus.

  • C'est quoi ?

  • Rencontres

  • Informations pratiques

C'est quoi ?

Les meilleurs tondeurs du monde sont attendus en Haute-Vienne. Ils devront se départager dans trois catégories : la tonte aux ciseaux, à la machine, ainsi que le tri et le ramassage de la laine. Objectif pour ces compétiteurs, allier rapidité, dextérité et qualité de tonte. Pour la première fois depuis la création de ce championnat en 1977, la France a été sélectionnée pour accueillir cette compétition.

En 2015, suite au succès du Championnat de France de tonte et du tournoi des 6 nations deux ans auparavant, un collectif de tondeurs professionnels et de passionnés de cette discipline a souhaité se lancer dans l'aventure du Mondial.
L'Association pour le Mondial de Tonte de Moutons – AMTM, a été créée à cet effet. Elle est présidée depuis ses débuts par Christophe Riffaud, lui-même champion de France de tonte. Le travail et l'engagement sans faille des nombreux bénévoles ont permis, le 8 février 2017, la validation de la candidature du Dorat. Une reconnaissance pour tous ceux qui ont oeuvré en ce sens, soutenus par les collectivités de tout un territoire, Région, Département, Ville du Dorat, Communauté de communes et Ministère de l’Agriculture, qui participent au financement de cet événement chiffré à près d'1 million euros.

UNE NÉCESSITÉ POUR L'ANIMAL

La tonte fait partie de la vie de l'animal. Cette opération est sans risque pour les ovins, le tondeur ne contraint pas l'animal qui est libre de ses mouvements. Les ovins doivent être tondus pour rester en bonne santé, le bien-être et le confort des animaux sont avant tout recherchés.
Faute d'une tonte régulière, la laine se transforme en cocon humide qui moisit et attire les parasites comme les tiques ou les larves de mouches. Le mouton peut aussi être victime d'un coup de chaleur car sa transpiration n'est plus éliminée. Longtemps considérée comme un sous-produit, la laine est aujourd'hui à nouveau valorisée en vêtements, matelas, isolant biosourcé et autres produits.
Durant ces quatre jours, le public découvrira la filière ovine mais aussi toutes les richesses dont recèle le territoire au travers de nombreuses animations : “village artisans” avec présentation de différentes formes d’artisanat en lien avec l’agriculture, “village producteurs” avec vente de produits régionaux, exposition sur la tonte en France et dans le monde, ainsi qu'une vitrine "100 % laine".

Rencontres

Christophe Riffaud, Président de l’association pour le Mondial de tonte de moutons

« Suite au succès du championnat de France qui s'était déroulé au Dorat en 2013 en présence de 10 000 spectateurs sur deux jours et sans faire de communication, nous avons décidé de candidater pour organiser le championnat du monde. Au départ, on ne nous a pas pris au sérieux car les gens ne connaissaient pas cette discipline. Nous avons donc participé à des démonstrations partout en France, à Paris, Bordeaux, Metz ou dans les Alpes pour sensibiliser les professionnels et le public. Notre candidature a été retenue lors du dernier championnat du monde en Nouvelle-Zélande, le 8 février 2017.
Nous avons ensuite établi deux records nationaux, d'abord en 2017 avec 1 328 agneaux tondus à deux en 9h, soit 40 secondes par tête, puis l'été dernier les 24h de tonte par équipe avec 2 566 brebis tondues par 2 équipes de 3 tondeurs en relais. Exploit relayé dans 35 pays grâce à Reuters TV. Depuis fin 2015, une équipe de 30 bénévoles est sur le pont. Elle sera renforcée par 350 personnes venant de toute la France ainsi que des locaux pendant l’événement. Des partenaires nous suivent depuis le début, d'autres sont arrivés par la suite et nous continuons à démarcher pour boucler le budget de près d'un million d'euros.
Cet événement mettra en lumière le territoire au niveau international et les retombées économiques attendues sont importantes. Nous allons montrer la richesse du patrimoine local, nos atouts touristiques, ainsi qu'une image dynamique de l'agriculture grâce à cette compétition. »

Julien Dincq, tondeur en lice

Éleveur ovin et tondeur, Julien Dincq est passionné par ce métier saisonnier qu'il pratique dans le nord du département. Il est l'un des Français à pouvoir figurer parmi les meilleurs lors du championnat de France. Rencontre avec un jeune homme prêt à en découdre, sur ses terres, avec les meilleurs tondeurs de l'Hexagone.

Titulaire d'un BTS production animale obtenu au lycée des Vaseix en 2010, Julien Dincq 28 ans s'est installé en GAEC avec son père, éleveur d'ovins à Peyrat-de-Bellac, depuis six ans.
Auparavant, il avait effectué des stages à l'association des tondeurs de moutons et exercé le métier de tondeur durant deux ans.

"Tondre une fois par an, c'est une nécessité pour le bien-être de l'animal lance le responsable de la commission concours de l'AMTM.
Cela requiert des compétences techniques et physiques, ce qui en fait un sport avec ses concours et compétitions. Pour maîtriser la technique, il faut avoir tondu 5 000 brebis, pratiqué deux ans et suivi des stages."

En Limousin, la saison dure trois à quatre mois du printemps à l'été, six jours sur sept,
8h par jour. "Il est impératif d'être en bonne forme, de se préparer comme un sportif pour ne pas s'abîmer le dos, faire du gainage pour renforcer abdominaux et dos et travailler son endurance. En concours, les efforts sont très courts mais intenses, 12 à 15 minutes pour tondre 20 bêtes."

Julien s'est vite pris au jeu de la compétition et depuis quatre ans, il se classe parmi les six meilleurs Français. Au Mondial, il ne compte pas faire de la figuration. "Je suis un compétiteur et j'aurai un supplément de motivation car je serai à la maison ! Mon objectif est d’aller en finale, profiter de son ambiance... et après tout sera possible."
Au-delà de la performance, il espère que cet événement créera des vocations. "
Des jeunes vont découvrir ce métier, il y a un gros noyau de tondeurs sur le nord du département avec de nombreux concours. Le Dorat pourrait, pourquoi pas, devenir la capitale française de la tonte."

Régine Bouyat, bénévole au sein de la commission laine en charge du prjet de vitrine

"En 2013, en tant que trésorière de l’association Laines Locales Réseau Limousin, je me suis impliquée dans le championnat de France. Voilà un an et demi, j’ai proposé à Christophe Riffaud de participer activement au montage de la vitrine “carré de laine” avec pour thématique, "un mouton, une toison, un produit dérivé". J'ai rédigé un appel à candidatures en demandant aux acteurs de la filière laine de nous prêter un produit confectionné en laine française exclusivement. Nous avons également sollicité des artistes pour qu'ils créent une pièce unique sur le thème "verticalité et autres matériaux". Une commission accompagnée par Jean-
Philippe Rouanne, artisan matelassier, a été mise en place pour sélectionner les produits, nous en avons reçu 120, c'était bien au-delà de nos espérances.
Finalement, nous en avons retenu 100 qui représentent 55 artisans, manufactures ou artistes de toutes les régions. L'objectif n'était pas de montrer que des pelotes ou des matelas mais de faire rêver le public en valorisant ces laines, car il y a bien des laines et une grande variété de produits."

Informations pratiques

Informations pratiques

Du 4 au 7 juillet 2019 – Le Dorat

  • 34 pays représentés
  • 300 tondeurs en lice
  • 5 000 moutons à tondre
  • 50 0000 visiteurs attendus en 4 jours

Tarifs :

  • Entrée : 5 € par jour
  • Pass 4 jours valable du 4 au 7 juillet : 15 €
  • Groupe (20 personnes minimum) : 10 % de réduction (hors pass 4 jours)
  • Gratuit pour les moins de 12 ans

Restauration sur place (produits de qualité et labellisés) : restaurants et food-trucks

Plus d'informations sur : l’association pour le Mondial de Tonte de Moutons - www.mondialdetonte-france2019.com

En images

Retour aux événements